Un mandat équilibré, réaliste et financé.

Comprendre le budget de la ville

Nous avons examiné les comptes de la commune sur les 12 années passés sur la base des comptes administratifs qui étaient disponible jusque 2018

Les dépenses et recettes de fonctionnement s’inscrivent dans la moyenne des communes de même taille. La pression fiscale s’inscrit dans ces moyennes même si elle reste un sujet sensible ; le « pas d’augmentation des impôts » sera une de nos priorités. Il est à noter que notre faible taux de logements locatifs aidés vient limiter la dotation de fonctionnement que la commune perçoit de l’Etat et génère un manque à gagner que l’on peut évaluer à 500 000 euros/an si l’on compare Triel à ses voisines. Les budgets en équilibre de la commune laissent une situation saine dont nous remercions l’équipe précédente. Il sera de notre responsabilité de ne pas laisser dériver les postes de dépenses.

Répartition des dépenses de fonctionnement entre 2007 et 2018

Le tableau suivant présente les dépenses d’investissement sur les 12 dernières années.

Evolution du budget d’investissement de Triel entre 2007 et 2018

Que nous disent ces chiffres ? De gros investissements sur les années 2007-2009 : il s’agissait de l’école Camille Claudel… puis peu de réalisations. En 2018 les dépenses d’équipement de la ville s’élevaient à 104 Euros par habitant soit 3 fois moins que la moyenne des communes de même taille. Ces chiffres reflètent la perception d’endormissement de la commune que beaucoup de triellois ressentent.

Nous avons la volonté de redynamiser la commune grâce à des équipements ciblés qui répondent aux besoins et à l’envie des Triellois d’habiter une cité vivante. Nous éviterons le piège des projets somptuaires et dispendieux qui en asséchant la capacité d’emprunt de la commune grèveraient la capacité d’investir pour de nombreuses années, généreraient immanquablement des hausses d’impôts pour les Triellois, sans compter les coûts de fonctionnement élevés que cela impliquerait mécaniquement pour les années ultérieures. Nous avons la volonté de présenter un programme dynamique et réaliste sans augmentation d’impôts.

Anticiper le financement des équipements.

Nous avons construit notre projet autour de 3 grands enjeux d’équipements :

  • Renouveler les infrastructures sportives
  • Animer la ville et donner accès à la culture
  • Faciliter les mobilités de demain

Ces projets ont pour ambition de profiter à tous les Triellois, jeunes et moins jeunes, actifs ou inactifs et de répondre aux besoins soulevés pendant nos 2 années d’échanges.

Sur la durée du mandat, cela représente un coût d’équipement total de 18 millions d’euros. Pour chaque enjeu, vous trouverez les projets et leur coût :

Budget pluriannuel Triel Autrement sur la durée du mandat

Diversifier les modalités de financement

Le programme anticipe les possibles limitations financières liées à l’endettement national engendré par la crise sanitaire. Ce programme sera réalisé au fil des années, dans les budgets d’investissements annuels qui intégreront par ailleurs les dépenses annuelles de maintenance, d’entretien du patrimoine et d’achat de matériel prévues par les services techniques de la mairie (ces éléments ne sont pas à notre disposition et dont nous prendrons connaissance en arrivant à la mairie).

Le programme pluriannuel d’investissement que nous présentons correspond à un budget moyen de 3 millions par an. Les calculs ont été établis sur la base de subventions à hauteur de 60%, et une prise en charge par la commune des 40% restants. Nous avons choisi un parti pris de réalisme et de prudence dans la construction de notre programme qui permet sa réalisation avec des taux de subventions éventuellement inférieurs à 60%.

La part  de 7,2 millions d’euros prise en charge directement par la commune sur les 6 années du  mandat s’inscrit raisonnablement dans la capacité d’autofinancement de la commune; le recours à l’emprunt sera facilité par les taux actuellement bas.

Ce programme traduit notre volonté de dynamiser la ville, en répondant de façon réaliste aux attentes des triellois sans  augmenter les impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *