Pourquoi construire un nouveau gymnase au COSEC?

Les réponses de Didier Mestrude, chargé de la planification et du suivi des travaux.

Depuis 45 ans, le COSEC de Triel aura vu passer quelques sportifs ! Généralement, ce type d’équipement est prévu pour être réhabilité au bout de 30 ans. Autant dire que le nôtre est largement amorti. La structure est vieillissante. En été, il y fait trop chaud, en hiver trop froid, et quand il pleut un peu fort, il fuit. Il est temps de repenser totalement cette installation importante pour la vie des Triellois, des associations sportives et des collégiens.

Pourquoi proposez-vous de construire un deuxième gymnase ?

Triel a la chance de compter 18 clubs sportifs. La demande en créneaux horaires est forte et nous ne sommes plus capables d’y répondre. En conséquence, certains clubs se regroupent avec d’autres communes et ne jouent plus à Triel.
Par ailleurs, si vous comparez Triel avec des communes de taille équivalente à la nôtre, vous constaterez qu’elles ont souvent 2, voire 3 gymnases.
Enfin, l’objectif est de pouvoir élargir l’offre de sports à Triel et d’organiser des compétitions dans de bonnes conditions.

Pourquoi voulez-vous le construire à proximité de l’actuel COSEC ?

Il y a 3 raisons majeures à ce choix. D’abord, en regroupant les activités sportives indoor au COSEC, on simplifie la vie des familles qui n’ont pas à courir à plusieurs endroits. De plus, en termes d’accessibilité, les parkings existent déjà (collège et COSEC) et nous prévoyons de faire passer une piste cyclable devant le COSEC.
Enfin, le point du financement est très important. Là ou d’autres candidats veulent construire à l’autre bout de la ville, la construction que nous souhaitons faire ici permettra de bénéficier des subventions du département grâce à la proximité du collège.
Nous solliciterons également les subventions que proposent certaines fédérations pour développer la pratique de leur sport. C’est le cas de la Fédération Française de Montagne et d’Escalade pour la construction d’un mur d’escalade.

Comment comptez-vous organiser le chantier ?

Il est bien entendu hors de question d’empêcher les collégiens et les licenciés des clubs Triellois de pratiquer leur sport. Le préalable est donc de construire le nouveau gymnase avant de rénover l’ancien.
Il faut également préciser que comme pour tous les projets de Triel Autrement, nous accorderons une place centrale à la concertation. Nous réunirons les clubs pour travailler ensemble afin de construire l’équipement le plus adapté à leurs besoins.

Et le financement ?

Comme je l’ai indiqué, nous solliciterons les subventions à tous les échelons, à commencer par celui du département grâce à l’utilité de ce nouveau gymnase pour nos collégiens. Nous défendrons également le dossier à la communauté urbaine et à la région. Triel a besoin de cet équipement que d’autres villes alentours ont déjà pu financer.

Quel est votre rêve pour le sport Triellois ?

Le premier rêve est que les sportifs amateurs Triellois puissent pratiquer leur sport dans de bonnes conditions. Le milieu sportif Triellois est dynamique. Donnons-lui les moyens de ses ambitions ! Nous pourrons également proposer de nouvelles disciplines sportives, et qui sait, peut être que de futurs sportifs de haut niveau auront fait leurs débuts à Triel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *